samedi 14 janvier 2017

Tutoriel coiffure 1905

Coiffures Belle Epoque 1900-1905
Depuis que j'ai acquis quatre tomes de la revue La Mode Illustrée, je les décortique. Aujourd'hui un petit tutoriel sur la coiffure typique de 1905, mais valable pour les années 1900-1905, voire 1895-1910. 
On trouve bien sûr des variantes, mais globalement, la coiffure est haute. Le devant est formé en coques ("bouffant" selon de vocable de l'époque), souvent les côtés aussi. Le reste de la chevelure est le plus souvent ramassé plus ou moins haut sur le crâne, quitte à être visible même de face. La frange est également possible, on forme alors un bouffant qui ne revient pas sur le front. Il vaut mieux boucler sa frange.


La Mode Illustrée, 1905, à droite une variante pour jeune fille de coiffure de bal: nombreuses coques, décorations.


Voici deux montages sur comment procéder. Vous verrez qu'elles varient assez peu.

Coiffure 1905, issue de La Mode Illustrée, cliquer pour agrandir.

Coiffure 1905, issue de La Mode Illustrée, cliquer pour agrandir.
Voici ma version: 
NB: j'ai utilisé une perruque très frisée (crêpée même à l'origine), donc la texture est parfaite pour les bouffants mais moins pour le reste, qui part un peu dans tous les sens.


1. J'ai séparé avec une raie d'une oreille à l'autre. La natte était pour que vous voyiez bien la séparation.



2. La partie de devant est formée en bouffant, un peu ramené sur le devant comme conseillé. On peut juste faire une coque haut dessus du front comme on voit parfois.
J'ai épinglé le bout des mèches avec de petites pinces plates, disposées en X.



3. Chaque côté est épinglé avec un peigne plat (j'ai triché, j'ai rajouté aussi une petite pince plate pour que cela tienne bien).



4. Il y a plusieurs possibilités pour le reste: le chignon est en général placé haut. Il peut être tressé, torsadé en simple ou double, on peut faire des coques avec le bout des mèches (comme des rouleaux du XVIIIe siècle). Je vous conseille de regarder des images pour vous inspirer.





Conseil sur la texture et la préparation des cheveux: cela marche beaucoup mieux sur cheveux bouclés (naturels ou après des bigoudis), qu'ils soient sur votre propre tête ou sur une perruque. Je vous conseille vivement de les boucler, étant donné que c'est ce qui est recommandé par la revue elle-même. Ainsi, vous aurez de jolies vagues crantées comme sur les gravures et photographies. Vous pouvez ne poser des (de préférence gros) bigoudis pour sur la partie du devant qui formera les bouffants.

Si vous avez les cheveux raides mais que vous de souhaitez pas les boucler (par manque de temps notamment), je vous conseille de faire un shampoing à sec sur cheveux bien sales. Il existe des shampoing à sec (en poudre) dans le commerce, même pour cheveux foncés. Si vous êtes radin, l'amidon de maïs marche très bien! Vous obtiendrez ainsi un superbe volume mousseux, avec une texture très proche de ce que l'on voit sur les photographies d'époque. Pour former les bouffant, vous pouvez éventuellement crêper un peu sur l'arrière de la mèche (qui ne sera pas visible une fois celle-ci rabattue).
Vous pouvez également cranter vos cheveux du bouffants avec un fer à cranter. Attention, j'ai bien dit cranter et non pas gaufrer. Ils se présentent comme un fer à boucler mais avec plusieurs tiges (une vidéo ici). Par contre, cranter vos mèches dans le sens dans lequel elles seront disposées, sinon les crans disparaîtront quand vous remontrez vos mèches pour les épingler.
Autre truc si vraiment vous avez les cheveux fins, utiliser des crins en cheveux ou en crin. Jen a fait un super tutoriel ici. Toutefois, vous aurez un aspect un peu plus raide des bouffants.


Pour la décoration: jolis peignes en corne, ivoire, jais, et pour le soir strass, perles, fleurs, plumes, tiares, ...

A vos peignes!

Pour les légendes des illustrations, vous pourrez les retrouver sur mon Pinterest, dans les tableaux dédiés à la décennie 1900.

lundi 5 décembre 2016

Convention du costume

Vous aimez le costume? Vous avez envie d'apprendre du pratique et du théorique? De venir passer un bon moment entre amis? De participer aux quatre concours? De vous faire photographier sur des stands décorés? De flâner sur le marché? De vous détendre sur un salon de thé tout en papotant costume?


Venez donc nous rejoindre sur la première Convention du Costume, événement unique en France!


C'est quoi?

Elle aura lieu ce samedi et ce dimanche (10 et 11 décembre) à Paris. Depuis longtemps dans les cartons de la Compagnie de l'Histoire et des Arts, elle trotte dans la tête de ses membres depuis presque dix ans... Et elle prend enfin forme!
C'est une sorte d'Université pour tous du costume, mais pas uniquement! Ateliers, démonstrations, conférences, tables rondes, jeux, concours, stand photo, mini-marché, vous y retrouverez tout ça.

Toutefois, nous avons besoin de vous, public: amateurs, curieux, passionnés pour y assister!

Pour en savoir plus, je vous renvoie directement sur le site de la Convention.



Les billets?

Information d'importance: pas de vente de billet sur place. Il faut acheter ses billets en prévente. Tout savoir sur la billetterie ici (clic clic).


Les ateliers, conférences et démonstrations?

Vous pouvez choisir et réserver à partir d'aujourd'hui les ateliers et autres démonstrations auxquelles vous voulez assister, mais seulement une fois vos billets achetés.

A titre d'exemple, quelques interventions: vocabulaire du costume médiéval, vivre du costume, initiation au patronage historique, la couture à la main, la perruque en cosplay, études de costumes anciens (avec de vraies pièces d'époque!), customisation de nerf, etc.

Je vous laisse lire le programme complet par ici. Nous serons plus de 40 intervenants, d'horizons très divers: professionnels, amateurs, reconstituteurs, GNiste, cosplayeur, chercheur, blogueur, parfois un peu tout ça à la fois!

Bien sur, j'en fait partie...




Nous vous attendons donc nombreux pour ce weekend!